• Francoise Cardinal

Des guimauves sur le chocolat chaud * Sabine Bolzan

Un vrai coup de coeur que Des guimauves sur le chocolat chaud de Sabine Bolzan! 💖🍒


Coup de coeur parce que l'on y retrouve toute la beauté et la complexité de la vie.


L'on pourrait penser, au vu de son titre, que c'est un simple roman feel good mais il va bien au delà de ça par les thÚmes qu'il aborde!


Bien sûr, c'est une superbe histoire qui fait du bien au coeur, remplie de douceur, de tendresse, de complicité, de rires, de fantaisie, d'un zeste de loufoquerie, de superbes liens familiaux et amicaux et de beaucoup, beaucoup d'amour des siens.


Mais ce sont aussi, et c'est lĂ  que "la vie passe par lĂ ", des questionnements, des moments douloureux, des Ă©tapes Ă  franchir (dont le deuil d'un ĂȘtre cher), des moments oĂč l'on se sent perdu, oĂč les larmes dĂ©bordent, des remises en question.


J'ai adorĂ© la famille de Cerise (ah, cette belle tradition oĂč toutes les filles de la gĂ©nĂ©ration ont un nom de fruit! 🍒), sa mĂšre Prune, qui malgrĂ© les coups du sort, a de l'Ă©nergie Ă  revendre pour tous les membres de sa famille et cache ses larmes sous un grand sourire permanent.

Sa grand-mĂšre Pomme, tellement adorable, attachante, excentrique, qui croque la vie Ă  pleine dents Ă  90 ans.

Ses enfants, petits enfants, un véritable clan qui s'aime, s'entraide, vit des moments joyeux de convivialité, d'amour pur et simple.

Sa meilleure amie, ClĂ©mentine (et oui, encore un nom de fruit, quel bel hasard de la vie!🍊) qui, avec son franc parler, son enthousiasme, accompagne Cerise dans la vie depuis des dĂ©cennies.

Son meilleur ami, Vladimir, renommé Pavlova, qui est auprÚs d'elle à chaque instant de sa vie depuis qu'elle est enfant.

Quelle belle tribu! Quel beau clan!


Et puis, il y a bien sĂ»r Cerise 🍒

Cerise qui aime, qui protĂšge, qui Ă©crit, qui cuisine avec amour, qui rĂȘve, qui disjoncte parfois, qui fait la fĂȘte, qui aime la vie, mais qui doute aussi, qui cherche des signes, qui a en quelque sorte mis sa vie "sur pause", qui n'arrive plus Ă  avancer, depuis le dĂ©cĂšs de son pĂšre, son complice tant aimĂ©.

Cette perte qui lui Ă©treint le coeur, le "presse jusqu'Ă  le fendre en deux".


J'ai Ă©tĂ© en totale empathie avec Cerise tout au long de son histoire, ayant vĂ©cu les mĂȘmes ressentis qu'elle lors de la perte d'un ĂȘtre cher.

Chercher un signe, dans le ciel, un papillon qui passe, un oiseau qui chante, la forme d'un nuage,... Je les cherche encore ces signes, alors Cerise, j'ai eu envie de la prendre dans mes bras et de lui dire que je la comprends, et que les signes, il faut continuer à y croire, parce que cela nous comble ce petit trou qui est désormais dans notre coeur mais que ces signes là, sont précieux, et qu'ils guérissent, qu'ils remplissent peu à peu notre coeur meurtri, qu'ils comblent l'absence à leur façon.


J'ai aimé cette histoire de bout en bout, cela a été trop vite à mon goût, j'y serais bien restée encore un peu dans cette magnifique famille!


J'ai aimé tout l'amour qui se dégage de ce roman, pas uniquement l'amour d'un couple, mais l'amour des liens familiaux, de l'amitié, de la nature, d'une région, de la cuisine, de la fraternité, d'un travail, de ses racines, de la vie, tout simplement.


J'ai aimé énormément de passages que j'ai notés précieusement dans mon carnet de petits bonheurs, pour m'y replonger de temps en temps.


J'ai aimĂ© l'amour profond et puissant qui se dĂ©gage de la nature dans ce roman, on sent que Sabine Bolzan y a mis une grande part d'elle mĂȘme.


"La nature est mon Ă©lĂ©ment central. Elle m'est tout aussi vitale que l'oxygĂšne. J'y puise ma force et mon inspiration. J'y trouve les rĂ©ponses Ă  mes questions. Elle me parle et je l'Ă©coute. Je perçois le bruissement des feuilles comme des chuchotements et la lumiĂšre comme un Ă©claircissement. Je suis une fille de la terre, je suis une fille de la forĂȘt et je suis une fille du ciel"


VoilĂ , cette histoire, je l'ai aimĂ©e, savourĂ©e, dĂ©gustĂ©e, comme les pĂątisseries de Cerise dans son salon de thĂ© "Cherry on the Cake" 🍰🍒 et j'aurais envie de conclure par une jolie rĂ©plique entre Cerise et Prune: " Je ne connais rien de plus rĂ©confortant que des guimauves sur le chocolat chaud"... " "Les bras d'une maman peut ĂȘtre? je peux?"


Quant à moi, je ne connais rien de plus réconfortant que ce genre de belle histoire, joyeuse et profonde à la fois, écrite avec finesse, modernité, tendresse et quelques grands moments d'hilarité.


Merci Sabine Bolzan, des histoires comme ça, on en redemande! A quand la prochaine? 🙏


🍒 RĂ©sumĂ© 🍰 Éditrice et auteure renommĂ©e, Cerise Simon a tout pour ĂȘtre heureuse : une famille aimante, un ami d’enfance fidĂšle et attentif, une maison d’édition florissante et un nouveau livre qui, Ă  peine sorti, est un succĂšs en librairie. Pourtant, la rĂ©alitĂ© est tout autre. Cerise affronte difficilement la rĂ©cente disparition de son pĂšre et, lorsqu’un blogueur influent et caustique descend en flĂšche son roman, la coupe est pleine. Cerise n’aspire plus dĂšs lors qu’à oublier et prendre le large dans l’espoir de retrouver la joie et la sĂ©rĂ©nitĂ© de sa vie passĂ©e. Les consĂ©quences inattendues d’une soirĂ©e trĂšs arrosĂ©e lui permettront-elles, contre toute attente, de faire son deuil et de s’éveiller Ă  une nouvelle existence ?






75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout